Close
Charlène de Monaco, «faux-bond» à Charlotte Casiraghi, une surprenante raison

Charlène de Monaco, «faux-bond» à Charlotte Casiraghi, une surprenante raison

Après avoir évité le mariage religieux de Pierre Casiraghi, Charlène de Monaco pourrait renoncer à se rendre à celui de sa nièce, Charlotte Casiraghi.

Après la cérémonie civile le 1er juin dernier au palais princier de Monaco, la prochaine étape pour Charlotte Casiraghi est évidemment son mariage religieux avec le producteur Dimitri Rassam, le père de son second enfant, le petit Balthazar, 9 mois.

Les festivités devaient avoir lieu dans le sud de la France.
«La prochaine étape, à la fin du mois, est le mariage religieux qui devrait être célébré à Saint-Rémy-de-Provence, où la princesse de Hanovre possède une propriété de vacances », précisait Stéphane Bern, un proche de la famille princière.

Mais si l’ensemble de la famille princière est attendue, Charlène de Monaco devrait quant à elle briller par son absence.

Et cela n’aurait aucun lien avec leurs relations qui seraient par ailleurs excellentes. Il s’agirait plutôt d’un impératif protocolaire comme le précisait le magazine allemand Bunte lorsque la première dame monégasque avait marqué par son absence le mariage de Pierre Casiraghi.

Un membre de la famille princière devrait constamment demeurer au palais pour gérer l’éventualité d’une crise grave, et assurer la continuité du pouvoir, même si ses obligations sont uniquement protocolaires. En sa qualité de mère de l’héritier du trône, elle serait régente.





Laisser un commentaire

Close