Close
Charlène de Monaco « envoutée» par Albert, ce lourd héritage auquel elle a renoncé pour lui

Charlène de Monaco « envoutée» par Albert, ce lourd héritage auquel elle a renoncé pour lui

Pour intégrer la famille princière, Charlène de Monaco a renoncé à « un héritage familial» pour être acceptée. Mais contrairement à ce qui est souvent affirmé, cela n’a jamais été imposé par son mari, le prince Albert de Monaco.

Le quotidien britannique « Express » a consacré un dossier à la princesse du Rocher, qui se trouve actuellement à Abu Dhabi pour épauler un pilote monégasque, Charles Leclerc, pour lequel elle a eu un coup de coeur.
Et à cette occasion, il a été question de son parcours, et il est rappelé qu’à son mariage avec le prince Albert de Monaco en juillet 2011, elle a renoncé à sa foi protestante pour embrasser le catholicisme.

Mais d’après le média britannique, elle n’était pas contrainte de le faire. « Cela ne lui était pas demandé », prétend «Express ».
Le frère de Charlène de Monaco, Gareth Wittstock, avait aussi choisi d’embrasser la foi catholique, après avoir été désigné parrain de Gabriella et Jacques, les héritiers de la couronne monégasque.
Le frère de la princesse est est né ‘dans l’ancienne Rhodésie, de parents Sud-Africains dont les aïeux arrivèrent d’Allemagne en 1861’.

Informaticien de formation, le frère de la princesse est devenu un homme d’affaires depuis son installation dans la Principauté. Il aurait investi ‘le Starbucks Café’, qui a récemment ouvert à Monaco.





Laisser un commentaire

Close