Close
Charlène de Monaco, écart de conduite du prince Albert qu’elle ne pardonne pas, l’origine du conflit

Charlène de Monaco, écart de conduite du prince Albert qu’elle ne pardonne pas, l’origine du conflit

Durant la crise sanitaire, peu de temps avant son envol en Afrique du Sud, où elle était restée huit mois à cause d’une infection ORL, Charlène de Monaco aurait été agacée par le comportement irresponsable de son mari, le prince Albert de Monaco.

Il aurait pris trop de risque et mis peut-être leurs jumeaux, Gabriella et Jacques, en danger

La première dame de Rocher lui en aurait voulu durant quelques mois.
Il s’agit de cette vidéo diffusée par le magazine Hello Monaco, où ses sujets et le monde entier le découvraient s’éclatant en soirée alors que le Covid faisait rage.

« Paris Confidences », et bien avant France dimanche faisaient état de la colère de Charlène de Monaco, irritée de voir l’homme de sa vie « démasqué, col de chemise ouvert » chanter « à tue-tête dans une salle bondée ».
C’était quelques heures à peine après que son ministre avait annoncé de mesures respectives de liberté à cause de la crise sanitaire.

Son attitude avait suscité une avalanche de réactions sur les réseaux sociaux
« Corona party ! », raille l’un d’eux. « Bravo, c’est l’exemple à donner », s’indignait un autre.
D’après France Dimanche, repris par Paris Confidences, Charlène de Monaco n’aurait pas pardonné « cet écart de conduite », qui était « susceptible de mettre sa vie et celle de leurs jumeaux en danger ».

« Mais il faudra sans doute du temps pour que Charlène ait de nouveau confiance en son époux ».
Ce serait une accumulation de petits éléments qui auraient déterminés Charlène de Monaco à prendre ses distance avec l’homme de sa vie.

1 comment

  1. michel marmy says:

    Et ce mec là on l’appelle monseigneur ?

Laisser un commentaire

Close