Close
Charlène de Monaco complexée, mépris de classe, la maitresse du roi du Suède ouvre son cœur

Charlène de Monaco complexée, mépris de classe, la maitresse du roi du Suède ouvre son cœur

Si Charlène de Monaco se sent si mal à l’aise en public, ce serait à cause d’une sorte de complexe. Elle n’aurait pas appris grand-chose à part la natation. Une proche, Vera Dillier, ex-compagne du roi de Suède, Carl Gustave, se livrée à son sujet.

Cette spécialiste des têtes couronnées connait la princesse Charlène de Monaco pour l’avoir croisée à plusieurs reprises. Et elle connait aussi le prince Albert de Monaco avec lequel elle a passé des vacances. C’était il y a vingtaine d’années. Ils garderaient le contact.

Avant son retour sur le Rocher, l’épouse du prince Albert de Monaco aurait été soignée pour épuisement moral et physique à la clinique suisse Les Alpes près de Montreux.
Cet établissement est spécialisé dans le burn-out et les maladies liées à l’addiction.

« Charlène se retrouve tellement mal à la cour qu’elle a fini en dépression. Il faut se le rappeler avant de tenter de la pointer du doigt. Il y a des photos de ses cheveux rasés, un témoignage de l’obscurité de son âme, un signe de son désespoir », confie-t-elle dans un entretien accordé au magazine italien Oggi.

Être princesse et épouse de souverain n’est pas une activité aisée. «C’est un travail très difficile », a insisté cette spécialiste. « Cette pauvre femme ne pouvait plus supporter son rôle. En plus c’est une fille aux origines modestes, qui n’a pas appris grand-chose à part la natation ». Charlène de Monaco n’aurait pas fait d’études.

Laisser un commentaire

Close