Close
Charlène de Monaco, anxiété, tentative de suicide, révélation de Jade Lagardère face au drame

Charlène de Monaco, anxiété, tentative de suicide, révélation de Jade Lagardère face au drame

Si Charlène de Monaco a traversé une sale période marquée par l’addiction à un dangereux cocktail de médicaments, c’est aussi le cas de Jade Lagardère, la femme d’Arnaud Lagardère. Elle a failli mettre fin à ses jours.

En novembre dernier, le magazine Voici donnait des précisions sur l’état actuel de Charlène de Monaco.

L’épouse du prince Albert de Monaco, qui serait soignée en Suisse, serait « dépendante depuis neuf ans à un dangereux cocktails de somnifères (Stilnox, imovane et dérivés de Carfentanil), l’un des opioïdes les plus toxiques connus.
Et d’apprendre que certains de ces médicaments seraient 10 000 fois plus toxique que la morphine, 4 000 fois plus toxique que l’héroïne et 100 fois plus toxique que le fentanyl.

« Tout a commencé par des anti-douleurs pour soigner une vieille blessure. Et puis, au fil du temps, parce qu’elle n’arrivait pas à dormir, elle est tombée dans un cercle vicieux », a confié une source proche.

Jade Lagardère était aussi aux prises avec une addiction aux médicaments qu’elle évoque dans les colonnes de La Meuse, dans le cadre de la promotion du troisième tome de sa bande-dessinée à succès Amber Blake, baptisé Opération Dragonfly.

«En 2020, j’avais pris 12 kilos à cause d’une crise d’anxiété et des médicaments contre la migraine qui m’ont rendue très dépressive, jusqu’à tenter de mettre fin à mes jours », a regretté l’auteure de bandes-dessinées. «J’ai passé des moments très difficiles. Les réseaux sociaux ne sont pas toujours le reflet de ce que nous sommes. La santé mentale est très importante et je pense qu’on ne devrait pas avoir honte de dire quand ça ne va pas. Il faut arriver à parler et à sortir tout ce qu’on a en nous ».

Laisser un commentaire

Close