Depuis qu’elle s’est séparée de Aldo Giampaolo, son manager choisi par René Angélil, Céline Dion se sent pousser des ailes.

C’est ce que croit savoir le magazine «Closer» qui met une nouvelle fois à l’honneur la diva québécoise.
«bientôt un an et demi après la mort de son mari, Céline Dion vient de perdre un autre homme dans sa vie, son manager, Aldo Giampaolo  », rapporte l’hebdomadaire people.

Et de rappeler ensuite que cet homme avait pourtant été choisi par René Angélil avant « sa disparition afin de sécuriser la carrière de la chanteuse ».

Mais Aldo Giampaolo a fini « par jeter l’éponge et depuis, la diva québécoise se sent pousser des ailes », poursuit «Closer», qui rappelle qui désormais, elle est libre de tout mouvement.

Cette liberté de mouvement lui attire pour la première fois de sa carrière les critiques, comme confirmait Closer la semaine dernière.
Céline Dion avait été ciblée par les critiques pour la première fois de sa carrière, après s’être jointe à l’équipe de la version américaine de « The Voice ».?Dans cette émission musicale, la star québécoise épaule son amie Gwen Stefani.
« C’est une bonne opération pour ce programme musical qui est à sa 12 ème saison, mais aussi pour la star québécoise » qui pourra ainsi assurer dans de bonnes conditions la promotion américaine de son album en anglais prévu dans les bacs pour très bientôt.
Le souci est que Céline Dion « est loin de faire l’unanimité ».
«Elle a débarqué avec une horde d’assistants, et insistait pour refaire les prises parce qu’elle se plaignait de tous : sa coiffure, son maquillage, ses tenues », balance une source qui s’exprime sous couvert d’anonymat.
« Une Céline Dion loin de celle qu’on connait », rappelait Closer.





Étiqueté dans :
,