Close
Céline Dion, sa dégénérescence musculaire empire, cet immense endroit qu’elle regrette

Céline Dion, sa dégénérescence musculaire empire, cet immense endroit qu’elle regrette

S’il est chose que Céline Dion regrette, c’est de ne pas rester chez elle au Québec durant sa convalescence. Son dernier nid dans son pays d’origine a été vendu pour 22 millions d’euros.

Comme le rappelle le magazine Public, la chanteuse québécoise qui serait aux prises avec une maladie auto-immune, a cédé son immense propriété située à sur l’ile privée Gagnon, à Laval, au Québec.

Céline Dion s’y sentait pourtant très bien, surtout du vivant de son regretté mari, René-Angélil, le père de ses trois enfants, emporté des suites d’un cancer.

«Sur ce bout de terre qui fait tout de même 77000 mètres, s’élève un manoir de style normand, avec pas moins de six chambres, trois salles de bains et trois salles d’eau, et bien sûr des terrasses et une grande piscine », a rapporté l’hebdomadaire people, en commentaire d’une photo de cette sublime propriété, où Céline Dion et son clan ont eu d’agréables souvenirs.

C’est là que la chanteuse – contrainte d’annuler sa série de concerts à Las Vegas – a célébré le baptême de son fils ainé, René-Charles.
« Céline la met en vente en 2013 pour la modique somme de 21,9 d’euros, ce qui en fait la propriété la plus chère du Québec ».

Pour trouver preneur, il aura fallu à la star près de 3 ans.
Dans un précédent numéro, le magazine Public a inquiété sur l’état de Céline Dion dont dégénérescence musculaire aurait empiré.

« Elle ne peut pas se lever du lit, ni bouger, ni marcher », confiait un proche. Elle souffre dans les pieds et dans les jambes qui la paralysent ».
Céline Dion rencontrerait aussi « des difficultés à avaler à cause des contractions musculaires, voilà pourquoi elle maigrit à vue d’œil ».

Laisser un commentaire

Close