Close
Céline Dion, le cœur a lâché, son terrible appel au secours à Garou

Céline Dion, le cœur a lâché, son terrible appel au secours à Garou

Ce n’est pas la grande forme pour Céline Dion dont le cœur aurait lâché. Elle regrette l’éloignement de Garou, qui l’aurait abandonnée au mauvais moment.

Pour la diva québécoise, rien ne va. « Diminuée par de graves problèmes de santé, elle ne peut pas remonter sur scène », rapporte le magazine «Le Meilleur » qui l’affirme touchée en plein cœur.

« Elle ne va pas mieux… La santé de Céline Dion ne s’est pas améliorée. Si vous espériez la retrouver sur scène dans les mois à venir, c’est râpé : la diva a besoin de repos », indique la publication, avant de livrer des tristes nouvelles de la maman de trois enfants.

«Elle ne peut plus se lever de son lit, ni bouger, ni marcher. Elle souffre de douleurs dans les jambes et dans les pieds qui la paralysent. Elle est très affaiblie et a beaucoup maigri », a fait savoir une source proche. Ce propos est confirmé par Claudette, sa soeur ainée.

Mais à aucun moment, il n’est question de « cœur qui lâche », comme annoncé en Une.

En revanche, Céline Dion aurait chamboulé que Garou, son compatriote, prenne ses distances, alors qu’ils étaient si complices.

La chanteuse aurait apprécié d’avoir à ses côtés un ami de cette envergure en cette période délicate.
Invité dans l’émission En Aparté sur Canal+, l’ancien jury de The Voice a précisé la raison pour laquelle il a pris ses distances.

«On était très proches avec Céline, je pense qu’elle n’a pas compris quand j’ai coupé les ponts avec eux. Elle voulait m’emmener très haut et puis, à un moment, c’est presque moi qui ai coupé le cordon pour me laisser planer. J’avais plus envie de descendre que de monter. Je ne voulais pas être partout sur la planète », a-t-il confié.

« En même temps, je sais qu’elle comprend que je reste un animal sauvage. Mais quand on se retrouve, c’est magique parce qu’il y a plein de choses qui se passent dans nos yeux, parce qu’il y a eu toute cette complicité, une véritable connexion […] On avait une complicité unique ».

Laisser un commentaire

Close