Close
Caroline et Charlène de Monaco « fâchées à mort», « un souvenir tenace » sur fond de succession en cause

Caroline et Charlène de Monaco « fâchées à mort», « un souvenir tenace » sur fond de succession en cause

Au détour d’un article sur la froideur affichée par les belles-soeurs, Caroline et Charlène de Monaco, lors de la fête nationale, un rappel sur les causes de leur brouille a été effectué.

Le média allemand « Kurier» a en effet expliqué que cette intimité remonte à l’entrée de l’ex championne de natation dans la famille princière, et le fait qu’elle ait tardé à mettre au monde ses jumeaux, Jacques et Gabriella.
Cela aurait donné des espoirs à l’ainée Grimaldi de placer ‘son fils Andrea Casiraghi’ sur le trône monégasque, en succession de son oncle, le prince Albert.

Ce propos conforte une piste déjà évoquée par la version espagnole de Vanity Fair.
« Le gotha a jasé et depuis les relations sont tendues entre les deux femmes. Intransigeante sur le respect de l’étiquette, Caroline de Monaco juge sa belle-sœur ingrate. Comme si celle-ci refusait désormais de jouer le jeu », rapportait dans un premier le magazine people.

«Caroline est ravie que Charlène ne mette pas au monde un héritier », soufflait un intime, laissant entendre que l’ainée des Grimaldi nourrissait l’espoir de voir son fils Andrea Casiraghi prendre la succession de son oncle.
« Ce sera beaucoup de pouvoir et surtout beaucoup d’argent », était-il commenté.





Laisser un commentaire

Close