Close
Caroline de Monaco, révolte publique, reproche à Charlène, « petite paysanne »

Caroline de Monaco, révolte publique, reproche à Charlène, « petite paysanne »

Caroline de Monaco qui n’aurait jamais porté dans son cœur Charlène de Monaco observerait de loin les déboires actuels de sa supposée rivale. Elle lui en voudrait encore.

L’origine de leur brouille a été précisée en janvier dernier par le magazine Public, qui reprenant une information de Paris Match.
L’ainée des Grimaldi reprochait à sa belle-sœur de se croire intouchable et d’en faire qu’à sa tête.

La maman de Jacques et Gabriella se « croyant intouchable », n’hésitant pas à s’octroyer des « libertés autrefois inconcevables ».

« De plus en plus fréquemment, en dernière minute, elle annule les apparitions qu’elle est censée assurer. Briller par son absence vire au plaisir », a indiqué l’hebdomadaire.

Caroline de Monaco très pointilleuse sur le protocole, ne supporterait ce manque de respect, qui mettrait à mal la principauté.

À l’époque, Paris Match prédisait une révolte publique de la part de Charlène de Monaco, une révolte bien plus sérieuse que les diners manqués.
« La gentille ‘petite paysanne’, comme elle se décrivait elle-même dans Match, parait dorénavant prête à rendre publique sa révolte…Quite, pour ce faire, à tout envoyer valser ».

C’était avant qu’elle ne s’envole en Afrique du Sud, où elle a finalement été rattrapée par ses ennuis de santé.
Elle est actuellement hospitalisée à Durban.

La belle-fille de Caroline de Monaco « a été transportée à l’hôpital en ambulance tard dans la nuit de mercredi à jeudi après s’être effondrée en raison de complications suite à la grave infection de l’oreille, du nez et de la gorge qu’elle a contractée en mai ».

Laisser un commentaire

Close