Close
Caroline de Monaco balance sur les manies du prince Albert

Caroline de Monaco balance sur les manies du prince Albert

Citée par Peter Mikelbank et Isabelle Rivière pour les besoins du livre « Albert II de Monaco, l’homme et le prince » (Ed. Fayard), Caroline de Monaco a balancé sur les manies de son frère, le prince Albert de Monaco.

«Il repère tout de suite un objet qui n’est pas à sa place. (…) Tel dîner doit être donné tel soir et pas un autre parce qu’il en a toujours été ainsi. Il peut même être compliqué avec ça », confie la princesse du Rocher.

Et de préciser ensuite que le souverain du Rocher peinerait à se séparer des objets, et garderait « les coupures de journaux, ses vêtements d’enfants, etc ».

Le prince Albert s’est aussi livré dans cet ouvrage et a expliqué comment il a aidé sa soeur à surmonter la mort de son mari, Stefano.

Ce dernier, le père de ses trois enfants, Andréa, Charlotte, Pierre, a perdu la vie lors d’une course offshore, à l’âge de 30 ans.

Le prince Albert aidait sa soeur à élever ses enfants.

« Cela me semblait naturel, d’aider ma soeur aînée face à la tragédie qu’elle vivait : la perte de Stefano, son mari, le père de ses enfants, confie le prince souverain de Monaco.

Et de poursuivre : « Je ne me suis pas posé de question, je lui ai tout de suite dit : ‘Si tu as besoin de moi, je suis là.’ Elle m’a demandé s’il me serait possible de passer chez elle régulièrement, de prendre du temps pour Andrea, Charlotte et Pierre, qui étaient encore très jeunes tous les trois. Pendant toute une période, j’ai fait en sorte d’être là presque tous les soirs, parfois même pendant la journée. Cela me semblait naturel. C’est ce que des frères et soeurs font les uns pour les autres dans les moments difficiles, dans les moments où le besoin d’aide et de soutien se fait sentir ».





Laisser un commentaire

Close