Close
Carla Bruni « un tacle » contre François Hollande à l’Olympia

Carla Bruni « un tacle » contre François Hollande à l’Olympia

Carla Bruni s’est produit à l’Olympia, nouvelle étape de sa tournée « Little French Songs », son dernier opus sorti en juin dernier. Et c’est l’occasion pour l’ex première dame d’évoquer les écoutes dont son mari Nicolas Sarkozy a été la cible.

Alors que la chanteuse s’apprêtait à interpréter son tube « Quelqu’un qui m’a dit », elle ne s’est pas privée d’aller de sa petite boutade.

« Depuis deux jours, je n’ose plus chanter, car quelqu’un m’a dit qu’on nous écoute…chutt », balance Carla Bruni à ses fans qui ont sifflé ensuite, non pas sa prestation très saluée, mais « les traites », avec dans leur collimateur Patrick Buisson, l’ancien conseiller du président de la république.

A ce concert où l’ex chef d’État était accueilli en fanfare, Carla Bruni Sarkozy a également interprété son titre tant commenté, « Le Pingouin », supposé être un tacle à l’encontre de François Hollande.

Les propos de la chanteuse qui fait la Une de « VSD » n’ont pas manqué d’être commentées sur les réseaux sociaux, où ses détracteurs sont très actifs.

 


La magazine « Paris Match », on le rappelle, a affirmé il y a peu que la chanteuse a perdu une partie de son public suite à son mariage avec Nicolas Sarkozy. Mais elle se réjouit bien évidemment d’en avoir gagné un autre.

« Certes, le public qui avait salué son premier disque, en 2002, ne vient plus », affirme la journaliste avant de préciser que « Carla chante devant moins de bobos et plus de gens âgés ».

« Au fond, elle s’en moque, elle qui aime tant les rebondissements de l’existence. Au vent de l’amour, la voilà presque spectatrice des salles qui ovationnent son époux », poursuit la journaliste de « Paris Match » qui croit savoir que la popularité de Nicolas Sarkozy est loin de l’affecter.

« Elle fait son devoir, clamant son bonheur réel d’être « l’épouse de Raymond », indique par ailleurs « Paris Match ».

Laisser un commentaire

Close