Close
Carla Bruni dans la tour­mente trouve du récon­fort auprès de sa fille

Carla Bruni dans la tour­mente trouve du récon­fort auprès de sa fille

Alors que son mari Nico­las Sarkozy est mis en examen dans l’affaire du finan­ce­ment libyen de sa campagne, en 2007, Carla Bruni compose tant bien que mal avec cette épreuve, et trouve du réconfort avec sa fille Giulia.

La semaine dernière, l’ex président de la république a été mis en examen pour « corruption passive », « financement illégal de campagne électorale » et « recel de fonds publics libyens ».

L’époux de Carla Bruni est en effet soupçonné d’avoir bénéficié illégalement de fonds provenant du régime de Mouammar Kadhafi pour financer sa campagne de 2007.

Et quelques jours après avoir apporté son soutien à son mari, l’ex première dame publie une tendre vidéo de Giulia, sur laquelle la fillette de 6 ans fait un câlin à sa chienne, Nasta­­sya.

Public dans sa dernière édition aborde longuement les ennuis judiciaires de Nicolas Sarkozy, et précise la manière dont son épouse compose avec les épreuves.

Il y a peu, la chanteuse avait déjà été éprouvée par les insultes antisémites visant son fils Aurélien.

Et maintenant, c’est au tour de son mari d’être rattrapé par les ennuis judiciaires.

Cela cause à Carla Bruni beaucoup de tracas, à lui en « faire perdre le sommeil ».

« Elle pensait en avoir définitivement fini avec les tracas de cette vie d’avant », celle où elle était encore à l’Elysée. mais c’est loin d’être le cas.

Carla Bruni a même l’impression d’avoir plus de problèmes qu’avant.

« depuis 2013, date à laquelle les enquêteurs ont ouvert une information judiciaire sur cette affaire libyenne, les ennuis n’en finissent pas de pourrir leur vie »… alors que Carla Bruni était si heureuse de « reprendre sa liberté » après son passage au château.

Elle entendait se focaliser exclusivement sur sa carrière musicale, mais elle est « rattrapée » par le monde politique.





Laisser un commentaire

Close