Close
Carla Bruni, la fidélité, c’est comme une bouillotte

Carla Bruni, la fidélité, c’est comme une bouillotte

Après s’être confiée dans ‘Vivement Dimanche’, Carla Bruni est à l’honneur dans les colonnes du magazine «Madame Figaro», où elle évoque non seulement son image, mais aussi son passé de première dame, et même la fidélité.

‘Je travaille depuis longtemps avec mon image et j’ai vite compris qu’elle serait incontrôlable, qu’il fallait que je m’en détache au plus vite, pour être libre de son reflet et ne pas m’y perdre’, dit-elle à propos de son métier de mannequin.

‘En ce qui concerne le chemin que je fais avec mon image, par exemple dans le cadre de la campagne Bulgari, il s’agit pour moi de travailler dans la partie la plus créative, la plus subtile et la plus gaie que l’image peut offrir à une artiste’, précise la chanteuse dont le prochain opus est attendu pour courant 2015.

‘Je dois dire que c’est un plaisir de participer à la création de ces photos, dont l’esprit est très joyeux’, dit-elle, avant d’évoquer la fidélité, qu’elle compare à une bouillotte.

‘Moi, je vois la fidélité comme une sorte de bouillotte. Ça m’apaise. Ça me plaît. Et ça me charme aussi», déclare l’interprète de «Quelqu’un m’a dit».

‘Il est vrai que lorsque le désir vient se mêler de nos affaires, on part tous en sucette’, estime-t-elle.

‘Si d’un coup la personne que vous aimez vient vous dire : « Je suis amoureux fou de quelqu’un d’autre. » Qu’est-ce qu’on peut lui reprocher ? On peut se faire des reproches à soi. Aujourd’hui, on vit jusqu’à 100 ans. Peut-on, durant un siècle, être loups, pigeons ou castors, les rares espèces monogames’, s’interroge-t-elle.

Laisser un commentaire

Close