Close
Brigitte Macron sédentaire – son week-end à Honfleur annulé, triste raison

Brigitte Macron sédentaire – son week-end à Honfleur annulé, triste raison

Isolée à l’Elysée, après avoir été récemment cas contact, Brigitte Macron doit en plus composer avec une triste nouvelle, et renoncer à une petite tradition, son week-end avec le président à Honfleur dans le Calvados. La raison est précisée.

C’est à cause des menaces terroristes qui pèseraient sur le couple présidentiel, rapporte Le Parisien, qui revient sur l’influence de la première dame sur son mari surtout en cette période de crise sanitaire. Elle aurait imposé l’ouverture des lycées et se mobiliserait en coulisses pour celles des librairies.

Après avoir été récemment cas contact, l’ancienne professeur de français et de latin a passé un test PCR qui « s’est révélé négatif », rapporte le quotidien avant de confirmer que son traditionnel week-end à Honfleur (Calvados) à l’occasion de la Toussaint est malheureusement « tombé à l’eau « pour cause de confinement ».

Les menaces seraient en cause en cause, ajoute Le Parisien, qui croit savoir que les prochaines semaines « s’annoncent d’autant plus sédentaires » pour Brigitte et Emmanuel Macron.

Les services de sécurité s’inquiètent d’une « menace croissante sur les
Macron, depuis la flambée de colère dans une partie du monde musulman, après la republication des caricatures de Mahomet ».

Le président de la république a rappelé sa position lors d’un entretien accordé à Al-Jezira.

« Des extrémistes enseignent qu’il ne faut pas respecter la France. Ils enseignent que les femmes ne sont pas l’égal des hommes, que les petites filles ne doivent pas avoir les mêmes droits que les petits garçons. Je vous le dis très clairement : pas chez nous.», a rappelé le chef de l’Etat.

«Mon rôle est d’apaiser les choses, comme je le fais là, mais c’est en même temps de protéger ces droits, a insisté le mari de Brigitte Macron. Ça ne veut pas dire que je soutiens à titre personnel tout ce qu’on dit, pense, dessine, mais ça veut dire que ces libertés, ces droits de l’homme qui ont été pensés, voulus, créés en France, je considère que c’est notre vocation de les protéger et de protéger aussi la souveraineté du peuple français qui le veut.»

Laisser un commentaire

Close