Close
Brigitte Macron, «Pâle, émaciée, les traits tirés », elle à bout de force

Brigitte Macron, «Pâle, émaciée, les traits tirés », elle à bout de force

Brigitte Macron serait au prise avec une immense fatigue depuis la victoire de son mari, Emmanuel Macron, à la présidence de la république. Elle aurait espéré que son mari ne gagne pas.

C’est le rappel du magazine France Dimanche en marge d’un dossier consacré à l’engagement de la première dame contre le cancer. Elle a notamment œuvré afin que des enfants ukrainiens atteints de cette horrible maladie soient pris en charge en France.

Si l’ex-professeure de français est réjouie d’avoir autant d’influence, en revanche, elle n’aurait pas aimé sur son mari rempile pour un second mandat.
« Son attitude, le soir de la réélection de son époux à la présidence de la République, en a surpris plus d’un », indique la publication.

Si les membres du parti Renaissance étaient heureux et affichaient une joie immense, Brigitte Macron dissimulait quant à elle sa tête dans ses mains.
«Pâle, émaciée, les traits tirés, visiblement à bout de forces, la « première dame », d’ordinaire si souriante, semblait contrariée, incapable même de donner le change », précise la publication.

France Dimanche évoque même une immense fatigue, et à 67 ans, elle aurait aspiré à une vie plus paisible.
C’est en tout cas ce qu’affirmait l’ancienne « première dame » Valérie Trierweiler, interviewée par France 2 le jour de l’investiture d’Emmanuel Macron : « Elle n’avait absolument pas envie de rempiler pour cinq ans. ».

Laisser un commentaire

Close