Close
Brigitte Macron, Emmanuel Macron – moqueur, nouvelle charge de François Hollande

Brigitte Macron, Emmanuel Macron – moqueur, nouvelle charge de François Hollande

Alors que Brigitte Macron est supposée ne pas porter dans son coeur François Hollande qui aurait osé une blague douteuse sur son âge, la nouvelle pique de l’ancien chef d’Etat risque de la crisper une nouvelle fois. Il s’en prend à Emmanuel Macron dont il moque une opération com’.

Le chef de l’Etat va en effet accueillir à l’Elysée les youtubeurs McFly et Carlito auxquels il a lancé un défi pour promouvoir les gestes barrières auprès des jeunes, afin d’en finir au plus vite de la pandémie provoquée par le Covid-19.

Ils ont écrit la chanson Je me souviens dont ils ont réalisé le clip, qui a fait un carton. Le défi a été relevée.

Mais la démarche d’Emmanuel Macron a fait jaser, et elle est moquée par François Hollande, qui se livre à ce sujet en direct sur Twitch avec Samuel Etienne.
« J’ai écouté la chanson et je pense qu’il vaut mieux faire les gestes barrières, surtout vis-à-vis de la chanson », a-t-il lancé.

En novembre dernier, François Hollande avait démenti une rumeur selon laquelle il aurait lancé une pique au chef de l’Etat, croisé lors des commémorations du 11 novembre.

« Ça va, c’est pas trop dur en ce moment ? », a lancé l’ex-président de la république à son successeur.

« Si, un peu. J’aimerais qu’on en parle », avait répondu Emmanuel Macron : « merci d’être là ».

Cet échange a été perçu comme un tacle à l’encontre du mari de Brigitte Macron.

De l’intox a répondu François Hollande lors de son passage sur le plateau de 6 à la Maison, le talk-show présenté par Anne-Elisabeth Lemoine et Patrick Cohen.

« Ma phrase, ce n’était pas de l’humour, c’était plutôt une phrase de démocratie”, a-t-il déclaré, précisant qu’Emmanuel Macron doit gérer une crise sans précédent.

« Jamais on a affronté autant de crise à la fois, j’ai pu connaitre une crise terrible de terrorisme d’une ampleur exceptionnelle, Nicolas Sarkozy, une crise financière, cette fois, on a une crise sanitaire, une crise sécuritaire, une crise terroriste, une crise sociale ».

Laisser un commentaire

Close