Close
Brigitte Macron hantée par Valérie Trierweiler, cette « obsession » qui gâche son quotidien

Brigitte Macron hantée par Valérie Trierweiler, cette « obsession » qui gâche son quotidien

La grande crainte de Brigitte Macron depuis l’accession de son mari, Emmanuel Macron, à la présidence de la république, est de ne pas le gêner.

Le magazine L’Express s’intéresse cette semaine au rôle de la première dame auprès de son mari, occasion d’évoquer ses craintes et ses obsessions.

L’épouse du chef de l’Etat a en tout cas une grande obsession.

« Elle ne veut gêner personne. Ni les ministres concernés par ce qui l’intéresse, le handicap, la santé mentale, et la violence faites aux enfants, ni surtout à son époux », rapporte l’hebdomadaire.
Brigitte Macron rappelle d’ailleurs à qui veut l’entendre, que c’est son mari que les français ont élu, et pas elle. Et cela, même s’elle est aussi scrutée que lui.

Brigitte Macron aurait passé les premiers six mois de la présidence de son mari à redouter le piège, « l’erreur qui lui collerait à la peau comme le tweet de soutien de Valérie Trierweiler à Olivier Falorni en juin 2012 », précise la publication. Pas de question de faire la même erreur que l’ex première dame.

« La connerie que vous faite au début, quand personne ne vous connait, vous fout en l’air », confirme un proche de la première dame. Au bout d’un an et demi, c’est différent, si Brigitte faisait une connerie aujourd’hui, les français lui pardonneraient peut-être plus facilement ».





Laisser un commentaire

Close