Close
Brigitte Macron fête familiale, brisée par le drame, gros sacrifice à l’Elysée

Brigitte Macron fête familiale, brisée par le drame, gros sacrifice à l’Elysée

Face à un terrible drame, Brigitte Macron aurait renoncé à célébrer les fêtes de Noël, rapporte le magazine « France Dimanche ».

C’est en souvenir de son ex-mari, André-Louis Auzière qui a perdu la vie à l’âge de 68 ans des suites d’une longue maladie. Cette disparition a été révélée par sa fille dans les colonnes de « Paris Match ».

Et le magazine « France Dimanche » y revient dans son édition du 16 octobre.
Bien avant de partager la vie d’Emmanuel Macron, la première dame était l’épouse d’André-Louis Auzière, le père de ses trois enfants.
Ils sont restés mariés une trentaine d’années.

« Et c’est dans la stricte intimité qu’elle a dû lui dire adieu avant qu’il ne rende son dernier souffle », rappelle la publication, qui se base sur les confidences de Tiphaine, la benjamine de la famille.

Elle a annoncé que son père, un banquier, fils de haut fonctionnaire, est décédé incognito le 24 décembre dernier.

Et cette date, habituellement celle d’une fête familiale, serait désormais marquée par le drame pour l’ensemble du clan.

L’ex de Brigitte Macron qui travaillait dans la banque a une particularité, celle d’être «né à Éséka, une petite commune située au nord-ouest du Cameroun, là où son père travaillait ».

C’est en 1975 qu’ils auront leur premier enfant, « et deux ans plus tard », Brigitte Macron, donnera naissance à Laurence.
En 1984, l’année de leur 10 ans de mariage, André-Louis et Brigitte « fêtent la naissance de leur troisième et dernier enfant, Tiphaine ».

Brigitte Macron évoquait peu André-Louis Auzière. « Par pudeur, discrétion. Parce qu’il y a des choses qu’elle ne veut pas, ne peut pas dire ? En tous cas, ce dernier ne la rendait certainement pas heureuse », a écrit la journaliste politique Anne Fulda, auteure du livre « Emmanuel Macron, un jeune homme si parfait », chez Plon.

Laisser un commentaire

Close