Close
Brigitte Macron face aux agressions, ses soutiens se font rares

Brigitte Macron face aux agressions, ses soutiens se font rares

Face aux critiques essuyées durant la mobilisation des Gilets Jaunes, Brigitte Macron n’a pas énormément de soutiens. Ils se comptent en effet sur les doigts de la main.

Ces dernières semaines n’ont pas été faciles pour la première-dame dont les membres de la famille ont été même menacés de mort. Et c’est le cas de son neveu, qui gère la chocolaterie familiale.
Malgré elle, l’épouse d’Emmanuel Macron continue tout de même à afficher sa sérénité. «Tout en comptant ses rares soutiens ».

Et ses derniers sont rares, rapporte le magazine ‘Le Point’.
« Hormis Marlène Schiappa, secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, dont elle est proche depuis la campagne électorale, rares sont les ministres à s’être indignés des appels au meurtre la concernant, et dans l’opposition, nulle personnalité n’a jugé bon de signifier l’indignité de cette vindicte », a précisé la publication.

Ce n’est pas la première fois que l’épouse d’Emmanuel Macron est ainsi prise pour cible. Durant la campagne présidentielle, sa différence d’âge avec mari avait été moquée, ce que regrettait
Philippe Besson, auteur de « Un person­nage de roman ».

« Vous ne pouvez pas être indifférent, affirmait-il.. Quand vous êtes ramené en permanence à votre âge, à la différence d’âge avec votre mari, à vous tenues, quand la réalité de votre couple est questionnée… Parce que je vous rappelle que les rumeurs qui ont couru ne tenaient qu’à cela : comment cet homme-là peut-il aimer cette femme-là ? C’était ça qui était derrière, c’était ignoble ».
Et à l’auteur de poursuivre : «N’oubliez pas en plus qu’ils sont jeunes d’une certaine manière dans la politique. Elle a découvert la violence et le machisme de la politique, donc bien sûr qu’elle en a souffert ».

Laisser un commentaire

Close