Close
Brigitte Macron – délaissée à l’Élysée – gros regret avec sa belle-mère

Brigitte Macron – délaissée à l’Élysée – gros regret avec sa belle-mère

S’il est une chose que Brigitte Macron regrette, ce serait de ne pas avoir une amie proche pour se confier. Et ça aurait pu être sa belle-mère, qui se ferait désormais rare à l’Élysée.

Comme Nicolas Sarkozy dans son dernier ouvrage, le pouvoir isole. Et à l’Élysée, il a été contraint de rogner sur sa liberté et aurait eu d’une certaine manière l’impression d’être dans une sorte de prison dorée.

Et Brigitte Macron serait dans une situation similaire, est-il rappelé dans Madame, la présidente », l’ouvrage signé Ava Djamshidi et Nathalie Schuck, (édition Plon), et exhumé par France Actu.

« Si seulement il y avait les amis pour s’épancher. Désormais, elle doit se méfier de tout le monde », ont glissé les auteures.

Depuis son entrée à l’Élysée suite à la victoire de son mari à la présidence de la république, la première dame aurait été contrainte de renoncer à ses diners mondains et à ses superbes tables qu' »elle affectionne tant ».

Ces diners avaient permis à Brigitte et Emmanuel Macron de « se constituer un réseau » hors norme.
Désormais, Brigitte Macron afficherait une méfiance au quotidien, conscience que tout pourrait être utilisée « contre elle. Contre eux ».
 » Elle décline de ce fait toutes les invitations ». Sa belle-mère, Françoise Noguès, aurait pu être une confidente, comme elle l’aurait été durant le confinement. « Avec ma belle-mère, on parle de traitements, et de nouveaux protocoles », confiait-elle.

Laisser un commentaire

Close