Close
Brigitte Macron, « crise à l’Élysée », en liberté surveillée, elle craque

Brigitte Macron, « crise à l’Élysée », en liberté surveillée, elle craque

Bien avant le confinement imposé par les autorités sanitaires pour enrayer le Covid-19, Brigitte Macron avait déjà été contrainte de réduire ses sorties publiques. C’était peu de temps après son entrée à l’Élysée suite à la victoire de son mari à la présidence de la république.

Et cet épisode est rappelé par le magazine « Ici Paris », qui s’intéressait aux difficultés quotidiennes du couple présidentiel.
La première dame ne pouvait épauler sereinement le chef de l’État, qui se serait senti abandonné en pleine crise.

Brigitte Macron « atteinte dans sa vie de femme. Elle qui a toujours revendiqué son indépendance, ne bénéficie plus d’aucune liberté de par son statut de première dame », a glissé la publication.

Le contexte social très tendu, lié notamment à la révolte des Gilets Jaunes avait obligé l’épouse du président à ne plus « faire un pas dehors ». Et ça ne la changerait pas de la situation actuelle.

La maman de trois enfants qui appréciait les promenades dans les rues de la capitale en était « réduite à devoir sortir leur chien Nemo…dans le jardin de l’Élysée ». Brigitte Macron l’aurait vécu comme un choc.
Et pour ne pas arranger les choses, l’épouse d’Emmanuel Macron était aussi placée « en liberté surveillée ».
Les services de sécurité, échaudés par les menaces dont elle a été victime,  » ne la lâchent plus ». Elle n’en pourrait plus.

Laisser un commentaire

Close