Close
Brigitte Macron « sa blessure secrète » dans Closer

Brigitte Macron « sa blessure secrète » dans Closer

De la blessure secrète de Brigitte Macron, il en est question dans Closer, qui relaye pour l’occasion les confidences de la première dame sur la mort de sa soeur dans les colonnes du magazine Elle.

Ici Paris y revient aussi dans les pages de son dernier numéro.

Brigitte Macron s’est en effet confiée comme jamais dans les colonnes de Elle, où elle évoque non seulement son époux, mais elle a aussi abordé les drames de sa vie dont la mort de sa soeur ainée dans un accident de voiture.
A l’époque, celle qui allait devenir première dame n’était âgée que de huit ans. Et depuis ce drame la hante.
«J’étais la dernière d’une fratrie de six enfants, a-t-elle expliqué. Ma grande sœur s’est tuée dans un accident de voiture, avec son mari, et l’enfant qu’elle portait. J’avais huit ans ».

« Elle est avec moi tous les jours de ma vie », poursuit Brigitte Macron qui ensuite raconté qu’elle a aussi perdu l’une de ses nièces, âgée de six ans, sans toutefois donner de précisions sur les circonstances dans lesquelles celle-ci a perdu la vie.

Brigitte Macron explique aussi qu’elle n’aime pas passer la nuit loin de son homme.

«On n’aime pas trop, ça me rassure qu’Emmanuel Macron soit à mes côtés. Lui, je n’ose ps répondre à sa place, mais j’ai l’impression que c’est la même chose. Et ça l’a toujours été. On se vit comme un couple parmi d’autre. Depuis qu’on s’est rencontrés, on est d’accord, on n’est pas d’accord. On se dispute, on arrête de se disputer. C’est très fluide. Tout a de l’importance et rien n’en a. On n’est jamais inquiets », indique l’ex professeur de français.

Et de poursuivre : « Moi qui étais une angoissée terrible, je ne le suis plus depuis que je connais Emmanuel. C’est quelque chose de l’ordre de « parce que c’était lui parce que c’était moi’. Un peu comme la conception platonicienne qui veut qu’on rencontre la bonne moitié, qu’elle coïncide. Pour nous, la coïncidence avec autant d’écart d’âge, n’était pas évidente, mais elle est ».

Brigitte Macron explique que lorsqu’elle lit des histoires sur son couple, elle a l’impression de lire « l’histoire de quelqu’un d’autre ». «Pourtant, c’est une histoire simple ».





Laisser un commentaire

Close