Close
Brigitte Macron a donné du fil à retordre à ses agents de sécurité

Brigitte Macron a donné du fil à retordre à ses agents de sécurité

Malgré les pressions de son statut de première dame, pas question pour Brigitte Macron de renoncer à sa liberté d’action, quitte à faire suer ses gardes du corps.

Cette semaine, Gala met une nouvelle fois à l’honneur l’épouse d’Emmanuel Macron en faisant la part belle à son récent séjour à Bruxelles, où elle a accompagné son homme qui participait au sommet de l’Otan.

Faisant fi des mises en garde, l’ex-professeure de Français et de latin a donné des sueurs froides à son service de sécurité en s’octroyant une petite virée dans les rues de Bruxelles.

La Première dame « a donné à ses gardes du corps quelques suées, en s’offrant une petite escapade dans les rues de Bruxelles » insiste l’hebdomadaire people.

Accompagnée de l’épouse du Premier ministre belge, Amélie Derbaudrenghien, l’épouse d’Emmanuel Macron a visité «quelques sites touristiques », et ne s’est pas privée de faire quelques « selfies avec les Bruxellois » venus à sa rencontre.

«Brigitte souhaitait aller au contact, rencontrer les gens », a fait savoir un membre de son entourage.

Pour autant, la sécurité d’Emmanuel Macron et son épouse, on le rappelle, a été fortement renforcée depuis que le politicien a accédé à la présidence de la république. Le chef de l’Etat se devait aussi de composer avec la menace terroriste.

Depuis son accession au pouvoir, la menace a été revue à la hausse rapporte l’Express, qui la situe désormais au niveau 1.

«L’évaluation, et le dispositif de sécurité qui en découle, est en permanence revue. Elle change en fonction notamment des déplacements à l’étranger ou des informations émises par les renseignements, explique un ex garde du corps de Nicolas Sarkozy. Emmanuel Macron devra renoncer à son jardin (secret) et accepter que ses officiers sachent tout de sa vie».

À cause de la menace terroriste, l’équipe d’Emmanuel Macron a investi dans un parapluie blindé, capable de protéger le président de la république des jets d’acide.

Laisser un commentaire

Close