Close
Brigitte et Emmanuel Macron, menacée par une ex aide-soignante – un projet macabre contrarié

Brigitte et Emmanuel Macron, menacée par une ex aide-soignante – un projet macabre contrarié

Brigitte et Emmanuel Macron seraient enfin rassurés pour le sécurité, la meneuse groupe qui aurait projetté de s’en prendre physiquement au couple présidentiel a a été interpellée.

Dans son édition du 3 novembre, le Parisien a fait état dans son édition du 3 novembre des menaces pesant non seulement sur le couple présidentiel, mais aussi sur quelques personnalités médiatiques, aucun nom n’a été cité.

Le groupe djihadiste Al Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) a même appelé ses partisans à t**r toute personne insultant le prophète Mahomet ».

Le président de la république est ciblé, auquel il est reproché d’avoir défendu le droit à la caricature lors d’une récente interview.

Mais la menace est venue cette fois non d’un djihadiste, mais d’une membre présumée « du groupe d’ultradroite les Barjols ».

D’après « Le Point », cette aide-soignante à la retraite a été arrêtée suite à une enquête visant ce groupe d’ultradroite. Elle aurait été dénoncée par un membre de son groupe, qui l’aurait désignée comme l’instigatrice de leurs projets » macabres.
L’identité de l’intéressée n’a pas été précisée.

Voir cette publication sur Instagram

Ce jeudi, notre pays a été une nouvelle fois attaqué par le terrorisme islamiste. Niçoises, Niçois, C’est la troisième fois que le terrorisme islamiste frappe votre ville, ses habitants. Je sais le choc que vous ressentez, avec vous tout le pays, et je le crois, avec le monde entier. Ne cédons à aucun esprit de terreur. Catholiques, Vous avez le soutien de la Nation tout entière. Notre pays ce sont nos valeurs, que chacun puisse croire ou ne pas croire, que chaque religion puisse s'exercer. Notre détermination est absolue. Des actes suivront pour protéger tous nos concitoyens. C’est la France qui est attaquée. J'ai donc décidé que nos militaires seront dans les prochaines heures davantage mobilisés. Nous passerons dans le cadre de l'opération Sentinelle de 3 000 à 7 000 militaires. En France, il n'y a qu'une communauté, c'est la communauté nationale. Françaises, Français, Quelle que soit votre religion, croyant ou non, nous devons dans ces moments nous unir. Ne rien céder à l'esprit de division. J'appelle à l'unité de tous.

Une publication partagée par Emmanuel Macron (@emmanuelmacron) le

Laisser un commentaire

Close