BFM TV avait annoncé hier après-midi l’arrestation de l’auteur présumé de la fusillade mortelle dans un lycée juif de Toulouse, avant de se rétracter, suite au démenti du ministre de l’intérieur.


Cette nouvelle a été reprise un peu partout sur la toile, provocant la colère des internantes qui se sont exprimés en masse sur le réseau de Micro Blogging « Twitter ».
Certaines réactions sont allées jusqu’à mettre en doute la crédibilité de cette chaine de l’information en continu, obligeant Hervé Béroud, directeur de la rédaction de BFM TV, a s’expliquer sur cette erreur.
Interrogé par « Télé-Loisirs » reconnaît « une erreur très regrettable. Une erreur de courte durée, mais pour autant très regrettable ».
Et d’expliquer : « On a eu deux sources supposées fiables, notamment une qui nous avait informé très en amont cette nuit, et très précisément, de l’opération à Toulouse ; qui nous avait aussi donné des informations très pertinentes ce matin. Donc une source très fiable et qui nous l’avait prouvé. C’est Rachid M’Barki qui avait ce contact là. Donc voilà, on a malheureusement donné crédit à cette source mais c’est une erreur, on aurait dû encore plus vérifier. C’est une erreur de courte durée mais vu l’audience qui est la notre aujourd’hui, où on est la première chaîne de France pour l’instant, c’est regrettable. Voilà, faut savoir le dire, même si ça peut arriver à tout le monde de faire des erreurs, mais pour autant, ça ne devrait pas arriver et il faut en tirer les leçons pour la suite », a-t-il indiqué.





Étiqueté dans :