Close
Bernard Tapie double cancer – ses sujets érigés en tabou absolu

Bernard Tapie double cancer – ses sujets érigés en tabou absolu

Confronté à un double cancer depuis quatre ans, Bernard Tapie ne serait pas le genre à se plaindre, et aurait même des sujets très tabous, des sujets qu’il n’évoque pratiquement jamais.

Et ils sont précisés par Franz-Olivier Giesbert, qui lui consacre un livre.
Le journaliste se confie au sujet de son amitié avec l’homme d’affaires lors d’un entretien accordé au Journal du Dimanche.

« S’il est vrai que la vérité d’un homme apparaît quand il se trouve confronté à la douleur, Tapie ne cesse de me bouleverser », a confié Franz-Olivier Giesbert, qui reconnait avoir passé des heures à tenter de tirer les vers du nez sans y parvenir.

Bernard Tapie aurait érigé sa famille, son enfance et sa femme en véritables tabous.

Dès que ces sujets sont abordés, c’est «  tchak, tu n’as plus rien ».
« Il ne se plaint pas. Il n’est pas là en train de montrer ses stigmates. Son côté increvable me fascine », poursuit l’ex-directeur de publication du magazine people Point.
Et de préciser que Bernard Tapie ne prend jamais d’anti-douleurs.

Pour calmer ses douleurs, l’ancien patron de l’homme « la meilleure acupunctrice d’Europe », comme il aime la présenter.

Il s’agit de Nadia Volf, qui a « écrit plusieurs livres pratiques inspirés de la médecine chinoise : Soyez invulnérable et Vos Mains sont vos premiers médecins ainsi que son autobiographie, J’ai choisi la liberté, parue en 2006 aux éditions XO ».
Bernard Tapie est intarissable à son sujet. «Grâce à elle, j’ai supporté les traitements, toutes les nuisances qu’on inflige au corps », a-t-il indiqué.
Ils se voient plusieurs fois par semaine.

Cette spécialiste est aussi impressionnée par la combativité de l’ancien ministre de la Ville.

«Il est comme le Phénix qui renaît de ses cendres. Il reprend toutes sa puissance. Je ne lui ai pas trouvé de désespoir dans le corps », a-t-elle confié.

Laisser un commentaire

Close