Close
Bernadette Chirac anéantie et inconsolable, terrifiante confidence

Bernadette Chirac anéantie et inconsolable, terrifiante confidence

Bernadette Chirac aurait espéré ‘partir’ avant Jacques Chirac, emporté ds suites d’une longue maladie fin septembre. L’ex première dame était convaincue qu’elle n’allait pas lui survivre.

Le magazine ‘France Dimanche’ consacre sa Une à Bernadette Chirac, occasion de relayer ses confidences.

La femme politique aurait espéré partir avant de son mari.
Cette confidence, elle l’avait livrée à Erwan L’Éléouet, qui lui avait consacré un ouvrage, ‘Bernadette Chirac, les secrets d’une conquête’.

« Je ne survivrai pas à la mort de ma fille et à celle de mon mari coup sur coup. Je ne pourrai pas résister’, avait-elle indiqué avant de se dire admirative des femmes qui sont capables d’assumer.

‘Je suis finalement très dépendante’, ajoutait l’ex première dame, qui était trop fragilisée pour assister à l’enterrement du regretté président.
‘Une dépendance partagée selon Jacques Toubon, qui est depuis longtemps un proche de la famille », rappelle l’hebdomadaire.

‘On a toujours dit que c’est Bernadette qui passait son temps à reconquérir Jacques Chirac. C’est peut-être l’inverse. C’est Jacques qui passait son temps à la reconquérir’, a-t-il expliqué.

De leur mariage, Bernadette Chirac en avait parlé en 2015 et ses confidences avaient surpris. ‘Ce n’e?tait pas qu’un mariage d’amour, mais un mariage d’ambition’, lançait-elle.

Laisser un commentaire

Close