Close
Benoît Duquesne, 14 Juillet, sa rare journée de vacances

Benoît Duquesne, 14 Juillet, sa rare journée de vacances

Paris Match fait état d’un rendez-vous malheureusement manqué pour Benoît Duquesne, décédé le 4 juillet dernier à l’âge de 56 ans des suites d’une crise cardiaque. Le journaliste se réjouissait à l’idée de retrouver ses collègues sur sa péniche à l’occasion de la fête du 14 juillet.

Le magazine consacre un dossier à la disparition brutale au présentateur de « Complément d’Enquête », l’émission à succès de France 2.

Le complice d’Élise Lucet est décrit au passage comme un « homme passionné, qui ne s’arrêtait jamais de travailler, même quand il (…) conviait sur sa péniche de manière informelle », ses collègues, rapporte tout d’abord de Paris Match, qui affirme ensuite que si Benoît Duquesne, était encore de ce monde, le 14 juillet, il « aurait descendu la Seine, depuis l’île Saint-Denis jusqu’au centre de Paris » avec sa péniche, « un refuge flottant où il avait élu domicile ».

Tous les 14 juillet, Benoît Duquesne « s’octroyait une rare journée de vacances ».

« Pour lui, à cette date, la seule actualité était ses amis qu’il conviait à bord pour un dîner face à la tour Eiffel, sous les feux d’artifice de la fête nationale. A sa table, il y a une majorité de journalistes et les conversations tournent autour d’un seul thème : l’information », explique Paris Match, qui relaye les confidences de sa productrice Cathy Mespoulède.

«Il pouvait m’appeler un dimanche après-midi pour parler de l’Ukraine et l’on restait deux heures au téléphone», se rappelle-t-elle.

Ce propos est également partagé par Tony Comiti, un confrère et ami.

«C’était un boulimique de travail, il passait ses journées en salle de montage et il pouvait tout faire remonter au dernier moment. Ça agaçait pas mal de reporters… Mais il était toujours là pour eux, il suivait ses équipes au quotidien», a-t-il expliqué.





Laisser un commentaire

Close