Close
Benjamin Castaldi, contrôle fiscal, magie noire, décision radicale de Carla Moreau

Benjamin Castaldi, contrôle fiscal, magie noire, décision radicale de Carla Moreau

Les allégations de Benjamin Castaldi sur l’affaire de sorcellerie impliquant Carla Moreau ont été occultées par son entourage dont son homme, Kevin Guedj, qui garde le silence sur cette affaire.

Pour l’animateur et chroniqueur de Touche pas à mon poste, le talk-show quotidien de C8, toute cette histoire est née après que la jeune femme s’est trouvée dans le collimateur des autorités fiscales.

Ce serait l’élément déclencheur. Un contrôle fiscal a été évoqué sur le plateau de l’émission de Cyril Hanouna.

«On a tous passé des coups de fil. Et il semblerait que pour justifier cette sortie d’argent de la part de Carla, quelque chose aurait été mis en place pour sortir de l’argent. Cette somme-là ne vous aurait pas forcément été destinée et ce serait donc une façon de justifier la sortie du million… Voilà ce qu’il se dit. », avait-il lancé à la voyante.

Mais cette allégation n’a pas été commentée par l’intéressée et encore moins par son homme, Kevin Guedj, qui a annoncé une décision radicale prise par sa famille, celle de se mettre au vert, et de prendre une certaine distance avec les réseaux sociaux.

« par quoi commencer ? Ça fait huit, neuf, dix jours qu’on a décidé de ne plus parler sur les réseaux sociaux, je ne me souviens plus. Je pense que c’était la meilleure attitude à adopter pour nous et notre famille. Carla a pris la parole hier dans Touche pas à mon poste, et je tiens à remercier Cyril Hanouna qui lui permis de s’exprimer. Lorsque j’ai su tout ça je me suis dit ‘c’est quoi ce truc de fou ?’ On a décidé de mettre tout ça entre les mains de la justice », a-t-il indiqué.
« ils vont gérer les choses très bien, ils savent ce qu’ils font, nous avons vraiment confiance. On a décidé surtout de partir un peu loin, de rester en famille », a-t-il ajouté.

C’est ce que l’on a de mieux à faire. C’est une histoire qui fait énormément parler, tout le monde à son avis, tout le monde pense savoir des choses. Avant de dire que l’on connait des choses, il faut penser aux familles, il y a des enfants qui n’ont rien demandé».

Laisser un commentaire

Close