Close
Benjamin Biolay confirme la plainte de Nicolas Dupont-Aignan

Benjamin Biolay confirme la plainte de Nicolas Dupont-Aignan

Benjamin Biolay s’est exprimé sur son tacle à l’encontre de Nicolas Dupont-Aignan, l’ex candidat à la présidence de la république, sur le plateau de C à Vous, sur France 5.

Le chanteur lyonnais regrette d’avoir employé un nom de oiseau.

«Le regret, c’est peut-être le nom d’oiseau, et puis le fait qu’on dirait que je le menace personnellement, alors que je parlais de son karma politique, bien évidemment », confie l’ex compagnon de Vanessa Paradis.

Et d’assurer ensuite qu’il n’éprouve pas de regret à avoir étrillé ce soutien de Marine Le Pen au second tour de la présidentielle.

«Mais je n’ai aucun regret, car je trouve que c’est quelqu’un qui a eu une attitude que je trouve absolument immorale pour tout le monde, y compris ses fans, Le terme employé, je le regrette, mais pas la pensée, dit en outre Benjamin Biolay. Le terme employé, je le regrette, mais pas la pensée ».
Le chanteur a confirmé que l’homme politique a bel et bien porté plainte contre lui, ce qui ne semble pas l’inquiéter outre mesure.

Il est surtout heureux que cette présidentielle soit terminée.

«Moralement, ça a été quelques mois épouvantables, très durs pour la démocratie », dit-il.
A l’époque, Nicolas Dupont-Aignan a fait savoir sur Twitter qu’il comptait porter plainte contre Gilles Lellouche, Mathieu Kassovitz, et Benjamin Biolay, qui l’avaient insulté sur les réseaux sociaux.

« Insultes odieuses de Gilles Lellouche, Mathieu Kassovitz, Benjamin Biolay: je dépose plainte. Donneurs de leçon se comportent comme des racailles », avait lancé l’ex candidat à la présidence de la république.
Depuis l’annonce de son soutien à Marine Le Pen, Nicolas Dupont-Aignan avait été confronté à plusieurs défections, notamment celles du vice-président de son parti, Dominique Jamet.

« Le Front national n’est pas le parti ‘fasciste’ que l’on dit mais en termes d’humanisme, de garanties de républicanisme, de démocratie et de tolérance, le Front national a encore beaucoup de chemin à faire avant de pouvoir être considéré comme un parti comme les autres », avait-t-il indiqué.





Laisser un commentaire

Close