Close
La fille de Vanessa Paradis retrouve son papa à Los Angeles (photo)

La fille de Vanessa Paradis retrouve son papa à Los Angeles (photo)

Après un bref séjour en France pour y retrouver sa mère, Lily-Rose Depp a mis le cap sur Los Angeles.

La fille de Vanessa Paradis a en effet été repérée à son arrivée à l’aéroport de Lax de Los Angeles en solo.
C’est évidement pour revoir son papa, Johnny Depp, qui d’après l’édition en ligne du magazine People, a offert à sa fille le canapé de l’Incroyable Famille Karda­shian.

Quand on aime, on compte pas ! L’ex de Vanessa Paradis aurait en effet offert pour la bagatelle de 7000 dollars un canapé de l’Incroyable Famille Karda­shian à sa fille, qui serait fan inconditionnelle de ce feuilleton de télé-réalité.

Ce chiffre a été avancé par TMG, la société qui gérait les affaires de Johnny Depp.

Cette société californienne a été accusée par l’acteur de 54 ans de lui avoir fait perdre
25 millions de dollars. Et depuis, les chiffres sur le train de vie de l’acteur sont déballés.

«Si je devais partir demain, est-ce que j’aurais le sentiment d’avoir tout accompli ? À chaque fois, je me dis que non. Mais j’essaie de ne pas trop y penser car lorsqu’on éprouve cette crainte de la mort, on ne profite pas pleinement de l’existence », lançait-il.

Pour le magazine People, la volonté de profiter de chaque instant de la vie a été le véritable credo de l’acteur hollywoodien.
Et il lui a coûté cher, comme l’affirmait The Management Group (TMG), la société qui gère ses intérêts et qui poursuit la star pour « un remboursement en souffrance ».

Ces dernières années, Johnny Depp aurait dépensé deux millions de dollars par mois ! Entre autres, il a déboursé 75 millions de dollars pour acheter 14 maisons, 18 millions pour son yacht ou encore 700 000 dollars par mois pour du bon vin.
Johnny Depp a répliqué et « accuse TMG de lui avoir fait perdre 25 millions de dollars sur son patrimoine, plus six millions de dollars en frais de pénalités et d’amendes dus aux impôts américains entre 2 000 et 2015.

Laisser un commentaire

Close