Close
Anne-Sophie Lapix et Bixente Lizarazu, une trêve dans leur guérilla – cas de force majeure

Anne-Sophie Lapix et Bixente Lizarazu, une trêve dans leur guérilla – cas de force majeure

À la suite des incendies qui ont ravagé le sud-ouest de la France, Anne-Sophie Lapix, originaire de Saint-Jean de Luz, est évidemment sous le choc. Sa petite guerre sur la toile avec Bixente Lizarazu est remportée.

Les deux personnalités catholiques se livrent une bataille pour le meilleur Sunset. Mais dans son dernier post, elle a immortalisé une lune.
« Commme tu as aucune chance sur le Sunset avec moi, tu tentes d’exploiter le filon de la lune…maline …mais cette manœuvre machiavélique n’aura aucune influence sur la réalité des faits : i am the big boss », a répliqué Bixente Lizarazu.

«C’est surtout que tu ne viens plus aux fêtes Bibixe. Tu as jeté l’éponge… Faute d’adversaire, j’explore d’autres challenges », se justifie de son côté la journaliste star de France 2.

Elle doit sans doute être sous le choc à la suite d’une incendie de forêts, tout comme l’est Bixente Lizarazu qui prend la parole auprès de Sud-Ouest.
Le consultant sportif exhorte les Français à respecter la nature et à se montrer raisonnables.

« C’est dingue (…) Je suis choqué de voir partir en fumée cette forêt des Landes qui est le poumon de notre région, celui de mon enfance aussi. J’ai des potes qui ont dû être évacués, alors je voudrais manifester mon soutien à tous ceux qui sont directement concernés par ce qui ressemble fort à l’incendie du siècle », a-t-il déclaré.

« Je ne peux détourner mon regard de ce désastre, la forêt gasconne étant si importante pour les gens du Sud-Ouest. Tout le monde vit avec », se désole-t-il.
« jeter un mégot dans la nature, a fortiori lorsqu’elle est hyper sèche, est complètement débile », rappelle Bixente Lizarazu, ancien champion du monde de footballeur.
Le complice d’Anne-Sophie Lapix ajoute : « Prenons garde également à ne pas faire des barbecues n’importe où et n’importe comment. Plein de petites choses pour lesquelles il faut être vigilant ».

Laisser un commentaire

Close