Close
Alexandra Lamy clashe Jean Dujardin, un délire, une folie, confidence d’ Emmanuelle Seigner

Alexandra Lamy clashe Jean Dujardin, un délire, une folie, confidence d’ Emmanuelle Seigner

Alexandra Lamy est supposé avoir clashé Jean Dujardin pendant la cérémonie des César en 2020, alors que celui-ci était à l’affiche de J’accuse, réalisation de Roman Polanski. Emmanuelle Seigner évoque un délire.

Il y a deux ans, la révélation d’ Un gars, une fille », était supposée avoir « clashé » son ex à la cérémonie des César 2020, en postant une photo d’Adèle Haenel quittant la cérémonie des César suite au sacre de Roman Polanski
« Tout mon soutien », avait-elle commenté sur Instagram.

Alexandra Lamy se rappelait avoir pris « torrents d’injures et de sous-entendus débiles par rapport à mon ex ».

Jean Dujardin était de son côté très déçu par cette cérémonie de remise de prix, qu’il a baptisée «céré-vomi ».
« Comme on est capable d’en faire en France. Comme on est capable de ne jamais s’aimer », déplorait de son côté le mari Nathalie Péchalat.
Emmanuelle Seigner revient sur cet épisode et évoque « Un délire, une folie dans dans Sept à Huit, sur TF1.
« Je ne comprends pas, c’est un délire, c’est une folie, mais le monde, parfois, devient fou », lâche-t-elle.
«Il y a de très bonnes choses dans #MeToo, c’est très bien que la parole se libère. Si on a vécu des viols, des incestes, des choses terribles, c’est très très important que les femmes puissent parler et soient entendues. Néanmoins, nous assistons à beaucoup de dérives, beaucoup d’abus, de mensonges, qui décrédibilisent ces victimes et qui ne leur rendent pas service ».
Emmanuelle Seigner a aussi évoqué les accusations contre son mari, qui a eu une relation avec une jeune fille de 14 ans.

« Oui c’est jeune, bien sûr, mais c’était une époque très permissive. Le rapport à l’âge, aussi, a beaucoup changé. On louait la Lolita, on la célébrait. Donc moi, ayant commencé à être mannequin à 14 ans, ce n’était pas une histoire qui me choquait. On n’est pas obligés d’applaudir cette époque, mais c’était comme ça », dit-elle, affirmant que Roman Polanski et cette jeune femme américaine ont gardé le contact.

«Ils s’envoient des e-mails. Elle, elle en peut plus de ce statut de victime. Elle le dit, le répète mais tout le monde s’en fiche », affirme-t-elle.

Laisser un commentaire

Close