Close
Albert et Charlène Monaco, procès de la honte, fin de conflit avec un cousin

Albert et Charlène Monaco, procès de la honte, fin de conflit avec un cousin

En plus de la distance prise par son épouse, Charlène de Monaco, retranchée en Afrique du Sud, officiellement pour des raisons de santé, le prince Albert avait composé avec un sérieux rival « au trône ». Mais ce conflit a été réglé, a précisé « Le Parisien » ce 5 août.

Le rival en question est Louis de Causans, qui aurait pu être le vrai souverain de Monaco.
Le magazine «France Dimanche » revenait sur cette histoire, en évoquait le « procès de la honte ».

«Scandale à la principauté ! Le fils de Rainier et Grâce Kelly n’aurait jamais dû régner sur Monaco. Accusé d’imposture, il pourrait tout perdre », indiquait le magazine people. Louis de Causans estimait être le prince légitime de Monaco.

Cet aristocrate avait d’ailleurs porté plainte contre la France à laquelle il réclamait plus de 350 millions d’euros pour avoir privé sa famille du trône de Monaco.
Finalement, le prince Albert a réussi à régler cette histoire et à même invité son cousin début juillet au tricentenaire de la naissance d’Honoré III, l’un de leur ancêtre. La cérémonie a été reportée à 2022, mais cette invitation « est une nouvelle
preuve que le bannissement de la branche de Louis de Causans a été levé », précise la publication.
« Je n’ai rien contre Monaco, martèle l’intéressé. Si la situation est ce
qu’elle est, c’est uniquement lié au rôle de la France et de Poincaré. », a-t-il indiqué.

Laisser un commentaire

Close