Close
Albert de Monaco ultra protecteur de sa fille Jasmin Grace, face à manœuvre de déstabilisation

Albert de Monaco ultra protecteur de sa fille Jasmin Grace, face à manœuvre de déstabilisation

Si le prince Albert de Monaco a pris la décision de réduire au silence sa fille ainée, Jasmin Grace, forcée de fermer son compte Instagram, ce serait pour la protéger des menaces.

Jazmin Grace a grandi très loin de la principauté, à Palm Desert et Orange County, en Californie. Élevée par sa mère, Tamara Rotolo, la chanteuse et comédienne eu une enfance à l’abri des projecteurs.

Si Jazmin Grace a toujours su qui était son père, elle ne rencontrera finalement le prince Albert de Monaco qu’à l’âge de 11 ans à l’occasion d’un voyage dans la principauté monégasque. C’était à la suite d’une révélation de Paris Match, qui faisait état de son existence. C’est à ce moment-là que le mari de Charlène de Monaco a pris la ferme décision d’assumer ses responsabilités et de reconnaître officiellement sa fille.

Cette rencontre a été un chamboulement pour Jazmin Grace, qui a vu sa vie bouleversée durablement. Du jour ou lendemain, elle a été projetée sur les devants de la scène, harcelée au quotidien par paparazzis.
“J’avais 14 ans, je me préparais à aller au lycée quand les médias ont appris que mon père avait une fille, et c’était moi, avait-elle ainsi confié au magazine américain « Harper’s Bazaar” » C’est une période difficile
pour n’importe quel jeune adulte, et j’ai dû m’habituer à cette attention médiatique. Mais je savais que ça allait arriver un jour ».

Si aujourd’hui, elle est contrainte de se faire discrète, et de fermer ses comptes sur les réseaux sociaux, ce serait non pas une vengeance de Charlène de Monaco, mais la suite d’un ordre du prince Albert de Monaco. D’après la version allemande de In Touch, il craindrait pour sa vie, à cause des corbeaux derrière «Les Dossiers du Rocher », un média spécialisé en dénonciations hautement médiatisées.

« Avec la plus grande énergie, je condamne cette campagne diffamatoire et anonyme de rumeurs mensongères et de calomnies qui cible plusieurs serviteurs de la Principauté, a déclaré le prince Albert dans les colonnes de « Monaco-Matin ».
« Ces agissements inadmissibles peuvent représenter une manœuvre de déstabilisation. J’espère que les enquêtes ouvertes à Monaco et à Paris pourront nous permettre de connaître les commanditaires de cette machination », lançait une autre fois.

Laisser un commentaire

Close