Close
Albert de Monaco « libère » Charlène de Zurich, geste fort à 95000 euros

Albert de Monaco « libère » Charlène de Zurich, geste fort à 95000 euros

Albert de Monaco n’hésiterait à payer le pris fort afin que son épouse, Charlène de Monaco, se sente à l’aise dans la clinique en Suisse, où elle serait désormais libre de ses mouvements. Elle aurait un chauffeur à sa disposition pour s’octroyer quelques balades à Zurich.

Un média italien prétendait que la première dame monégasque était captive dans sa clinique spécialisée en Suisse, où elle soignerait une grave dépression.

« L’absence de Charlène de Monaco à Monte-Carlo se prolonge : il semble qu’elle soit surveillée par deux gardes du corps : est-elle libre de partir ? », s’interroge un média italien, qui ne répond pas à cette question.
Cette privation de liberté est balayée d’un revers de main par le portail d’information néerlandais « Beaumonde », repris par la version allemande de In Touch.

Charlène de Monaco séjournerait dans le célèbre centre de santé « Kusnacht » en Suisse, où elle soignerait avec des méthodes révolutionnaires une grave dépression, qui consécutive à une infection dans la zone ORL. Le prince Albert de Monaco évoque un problème dentaire.

Charlène de Monaco vivrait dans le luxe total, dans une aile isolée où elle aurait sa propre cuisine, une chambre supplémentaire, son majordome, son chef privé, et ses chauffeurs, pour ses balades.
Afin que la mère de ses jumeaux se sente bien, 95000 euros seraient dépensés par semaine.

Laisser un commentaire

Close