Close
Albert de Monaco hyper-protecteur de Charlène, un traitement choc à 300 000 euros

Albert de Monaco hyper-protecteur de Charlène, un traitement choc à 300 000 euros

Hors de question pour le prince Albert de Monaco de dévoiler l’endroit où Charlène de Monaco se cache, même si la piste d’un centre de désintoxication à Zurich en Suisse est avancée. Sa crainte serait que sa chère et tendre ne soit pas harcelée. Il aurait payé le prix fort pour ses soins.

Le prince souverain de Monaco a donné des nouvelles de la mère de ses deux enfants dans un entretien accordé à Monaco-matin, où il confirme l’amorce par l’ancienne nageuse d’une période de convalescence qui peut durer plusieurs semaines.
«Elle va mieux mais elle a encore besoin de repos et de tranquillité. Elle n’est pas en Principauté mais nous allons pouvoir aller la visiter très prochainement », a-t-il déclaré.

Albert de Monaco a expliqué ne pas pouvoir dévoiler l’endroit par discrétion.
« Il y a une fatigue, pas seulement physique, qui ne peut se traiter que par une période de repos et par un suivi », lâche-t-il.

La crainte du prince serait surtout que le séjour à l’étranger de la première dame monégasque soit contrarié par les paparazzi.

Ici Paris confirme la piste de la Suisse, révélée pour la première fois ici-même, même si aucune confirmation officielle n’est venue conforter ce propos.
«Ce centre de désintoxication est parmi les plus prestigieux de la planète ».
Pour le bien de la mère de ses jumeaux, le prince Albert a payé le prix fort. Pour un mois de traitement, la somme de 300 000 euros aurait été déboursée, avance le magazine.
Et d’après le magazine Public cette fois, « Charlène restera sous contrôle médical pendant au moins 30 jours ».

Laisser un commentaire

Close