Close
Albert de Monaco camouflet pour Charlène à New York – rendez-vous avec Nicole Coste qui ne passe pas (photo)

Albert de Monaco camouflet pour Charlène à New York – rendez-vous avec Nicole Coste qui ne passe pas (photo)

Si Charlène de Monaco a ignoré ses beaux-enfants, Alexandre et Jazmin Grace, on ne peut pas en dire autant de leur père, le prince Albert de Monaco. Il a pris la pose avec ses ainés.

Et leurs retrouvailles à New York sont confirmées par Nicole Coste, parfois perçue comme une rivale de Charlène de Monaco. L’ex-hôtesse de l’air était présente. Elle est l’auteure de la photo.

« New York, paternellement roi », a commenté l’ex-styliste, qui a partagé la vie durant quelques années avec le prince souverain du Rocher, avant l’entrée dans sa vie de Charlène de Monaco.
Et elle ne la porte pas dans son cœur.

L’ex-hôtesse de l’air a reproché à l’ex-tueuse des bassins de lui son comportement vis-à-vis de son fils, Alexandre.

« Elle a, par exemple, changé mon fils de chambre, profitant de l’absence de son père pour l’installer dans l’aile des employés. En tant que mère, je ne trouve pas de mots pour décrire ces agissements », avait-elle précisé dans Paris Match.

Cette prise de parole n’avait pas été appréciée par le prince Albert de Monaco, qui l’avait dénoncé dans ce même magazine.

A l’époque, Charlène de Monaco était fragilisée par la maladie.

Pour le magazine « France Dimanche », la mère d’Alexandre, se prendrait pour une princesse, et son rêve serait de prendre la place de la première dame.
Le 14 mars, pour les 64 ans du prince, elle lui avait adressé via Instagram ce message flatteur : « Joyeux anniversaire Albert. Le monde vous reconnaîtra comme le Loyal, la Dignité, le ROI. ». Et son post tranchait avec l’absence de réaction de Charlène de Monaco, qui affichait alors une certaine distance avec le père de ses enfants.

«Et depuis quelques jours, c’est un véritable retour en force qu’elle fait sur le Rocher ! On l’a ainsi vue parmi une pléiade de stars, à la soirée de l’AMFAR, organisée le 26 mai, en marge du Festival de Cannes », précisait la publication.
France Dimanche ironise sur son comportement : «Festival de Cannes, Grand Prix de Monaco… à quand les marches du palais ? ».

Laisser un commentaire

Close