Close
Albert de Monaco, accès de violence, addiction, sa décision pour Charlène

Albert de Monaco, accès de violence, addiction, sa décision pour Charlène

Le prince Albert de Monaco aurait décidé d’écouter quelques conseillers, qui l’aurait exhorté à admettre son épouse dans un centre pour en finir d’une addiction aux antalgiques.

Cette addiction a été révélée par Voici dans son numéro daté du 5 novembre, qui évoquait des accès de colère.

la maman de Jacques et Gabriella aurait jeté les objets lui passant sous la main, blessant sa « dame de compagnie », avant que ses ardeurs ne soient calmées par ses officiers de sécurité. 
« La scène était absolument horrible », a déclaré une source, évoquant la dépendance de Charlène de Monaco.
Certains auraient conseillé au prince Albert de Monaco un « centre professionnel dédié au servage ».

Et finalement, il se serait résolu à autoriser sa chère et tendre à se faire soigner dans un centre à l’étranger, peut-être en Suisse, un centre pour milliardaire à Zurich.

Charlène de Monaco « savait que la meilleure chose à faire était d’aller se reposer et d’avoir un vrai traitement médicalement encadré », a déclaré le prince Albert e Monaco à People. «Elle était dépassée et ne pouvait faire face aux fonctions officielles, à la vie en général ou même à la vie de famille ».
En plus d’une addiction aux antidouleurs, l’ancienne nageuse serait aussi aux prises avec des troubles alimentaires.

« Un trouble alimentaire se produit lorsque la relation d’une personne avec la nourriture devient un moyen de contrôler des expériences, des sentiments et des pensées difficiles. Les troubles alimentaires sont des conditions de santé mentale difficiles, qui entraînent souvent de la douleur, de la confusion et de la peur », a précisé le centre de Zurich où la première dame serait soignée.

Laisser un commentaire

Close