Close
Alain Delon, coronavirus, « ça me rend malade », son cri de coeur

Alain Delon, coronavirus, « ça me rend malade », son cri de coeur

Retranché dans son domaine du Loiret, où il serait entouré de deux soignantes, Alain Delon vivrait très mal le confinement. Il serait terrifié par la crise du Covid-19.

L’acteur de 85 ans a été victime l’an dernier d’un accident cardio-vasculaire et une légère hémorragie cérébrale, quelques heures après avoir assisté à une soirée organisée par Paris Match. Il y avait retrouvé son ami Jean-Paul Belmondo.
Il a failli perdre la vie.

Fort heureusement, il est tiré d’affaire, même si le fichu virus du Covid-19, qui a fait en France plus de 40 000 victimes, gâche son quotidien.

Alain Delon qui a prêté sa voix à un documentaire sur le général De Gaules alors qu’une rumeur le prétend aphasique ouvre son cœur sur son quotidien compliqué au micro de « RTL Pop Ciné ».

« Je me porte comme on peut se porter à 85 ans. Il y a des hauts et des bas, mais ça va », a-t-il confié dans un premier temps.

S’il est bouleversé, c’est en raison de l’anniversaire de la disparition du général De Gaules, un grand homme qui l’inspire.
« Ça tombe mal », a-t-il indiqué dans le cadre de cette émission.
S’il est un mot qu’il ne supporte pas, c’est bien le confinement, mesure absolue privative de liberté en finir du Covid.
« Je déteste le mot, je déteste l’ambiance, ce qui nous arrive et ce qu’on nous oblige, ça me rend malade ».

« J’ai pas le droit de sortir, je dois remplir un mot, un truc… Dans quelle époque on vit ? », s’interroge-il. « J’ai connu la guerre et que je n’ai jamais connu ça ».

Laisser un commentaire

Close