Close
Alain Delon, cœur en peine après la mort de Jean-Paul Belmondo, son immense regret

Alain Delon, cœur en peine après la mort de Jean-Paul Belmondo, son immense regret

S’il est une chose qu’Alain Delon regrette, c’est de ne pas être partie avec son meilleur « ennemi », qui a perdu la vie à l’âge de 88 ans le 6 septembre dernier. Il était affaibli ces derniers mois.

Pour autant, le Magnifique dont les funérailles nationales ont eu lieu cette semaine aux Invalides, en l’absence d’Alain Delon, n’était pas malade.
Après été informé du décès de Jean-Paul Belmondo qu’il considérait comme son frère au cinéma, le Samouraï a laissé parler son cœur en peine.
France Dimanche revient sur leur immense amitié en diffusant des photos de leurs parcours.

Le papa de trois enfants se dit fracassé.

« C’est un ami que je perds. C’est une partie de ma vie, on a débuté ensemble. Cela fait soixante ans qu’on se connaissait, qu’on travaillait ensemble et qu’on était tellement proches l’un de l’autre », a confié Alain Delon après s’être absenté à l’hommage populaire aux Invalides était présents aux funérailles intimes en l’église Saint-Germain.

« suis bouleversé…Je suis complètement anéanti.Là, je vais essayer de m’accrocher pour pas faire la
même chose dans cinq heures », a-t-il ajouté.
Son regret est de pas être parti au même temps que lui.
« Remarquez, ce serait pas mal si on partait tous les deux ensemble…»

Laisser un commentaire

Close