Agression de Nathalie Kosciusko-Morizet – l’homme affirme ne jamais avoir voulu la « frapper »

L’avocat de Vincent Debraize, qui est supposé avoir agressé Nathalie Kosciusko-Morizet, a livré la version des faits de son client lors de la comparution immédiate devant le tribunal. Le maire de Champignolles affirme que Nathalie Kosciusko-Morizet l’a insulté.

Cet homme de 55 ans est maire sans étiquette de la commune de Champignolles en Normandie avait été présenté en comparution immédiate au début de la semaine pour violences et outrage « sur une personne chargée d’une mission de service public ».

Et il a livré sa version des faits.

Selon les propos rapportés de son avocat, Nathalie Kosciusko-Morizet l’aurait insulté à voix basse.

«A deux reprises, elle lui a dit ‘Dégage connard’, raconte Me Lachenaud. Mais c’était presque en chuchotant… Il a ensuite repoussé les tracts, se sentant visé, insulté en tout cas. Et elle s’est auto-heurtée avec les mains. À aucun moment il n’a voulu la frapper. Elle a dû faire une baisse de tension ».

«M. Debraize reconnaît avoir dit ‘bobo de droite’ mais pas ‘bobo de merde’: pour nous il n’y a pas d’insultes, poursuit l’avocat. Il s’agit bien d »une altercation suivie d’un malaise’, comme les médias l’ont écrit dès le début. Sans doute après l’intervention de l’équipe de la candidate, ça s’est transformé en agression ».





Laisser un commentaire

Legossip.net - 2020 - Contact - Mentions légales