Close
Accusé de viol, PPDA parle d’« affabulation », une passion non partagée

Accusé de viol, PPDA parle d’« affabulation », une passion non partagée

Sur le plateau de Quotidien, l’émission de Yann Barthès sur C8, PPDA a répliqué Florence Porcel, confirmant la connaitre pour l’avoir reçue en 2004 dans les locaux de TF1, alors qu’elle était étudiante.

Il dément cependant lui avoir imposé des relations sexuelles.
« Je l’ai vue peut-être un quart d’heure, vingt minutes », a-t-il indiqué. Ça s’est très bien passé, c’était très professionnel, très cordial. […] Il ne s’est rien passé ».
L’ancien pape du 20 heures de TF1 assure ensuite avoir senti à l’époque qu’il avait « troublé cette jeune femme », alors âgé d’une vingtaine d’années.

D’après lui, Florence Porcel lui vouait une certaine passion, un sentiment loin d’être partagé.

Ils se seraient vus « au total cinq ou six fois en dix-sept ans », toujours à la demande de l’écrivaine de 37 ans, « pour des interviews ou des entretiens professionnels ».

Patrick Poivre d’Arvor n’a en revanche pas « voulu répondre à la question de savoir s’il avait eu des rapports sexuels avec la jeune femme durant ces rendez-vous.

«Je donnerai la réponse aux enquêteurs. » « S’il y a eu séduction ou tentative de séduction, elle ne vient pas de moi », a-t-il indiqué, niant oute
relation d’emprise. «Des inventions totales et absolues ».

Laisser un commentaire

Close