Johnny Hallyday dément devoir 140000 euros au fisc

16/02/2017 à 21:00

Par l’intermédiaire de son avocat, Ardavan Amir-Aslani, Johnny Hallyday a démenti l’information selon laquelle il aurait été condamné à payer 140 000 euros aux impôts.



Cette bataille remonte à 2011 et elle avait à l’époque été révélée par Le Canard Enchainé qui nous apprenait que le chanteur devait verser à l’Etat la somme rondelette de 9 millions d’euros.

Il lui était reproché de faire transiter ses revenus par plusieurs paradis fiscaux afin d’échapper aux impôts.
Après avoir déposé une requête devant les juges, il avait réussi à faire baisser la somme réclamée.
Il avait ensuite demandé un sursis, prétendant être dans l’incapacité financière de rembourser.

Débouté par la cour d’appel en septembre dernier, le chanteur vient de l’être par le Conseil d’Etat, rapportait au début de la semaine le Parisien.

Johnny Hallyday devrait aujourd’hui rembourser 140 000 euros, une somme correspondant aux dividendes perçues entre 2008 et 2009 via sa société Pimento Music.
Ce propos est aujourd’hui mis en doute par son avocat.

«Sur le fond du litige, l’affaire demeure à l’instruction de la cour administrative d’appel de Paris », indique son avocat, qui explique que la somme de 140 000 euros pourrait être être exigible, mais à l’heure actuelle, elle ne l’est pas.




Rejoignez-nous sur Facebook


LeGossip.net - 2016 - Mentions légales