Alain-Fabien Delon arrêté pour conduite en état d’ivresse

09/01/2017 à 17:55

Alain-Fabien Delon, le fils d’Alain Delon, a été arrêté en état d’ébriété dans la nuit de dimanche à lundi, alors qu’il était au guidon de son scooter dont il aurait perdu le contrôle.



Une mauvaise passe pour l’acteur de 22 ans ! D’après une information révélée par Closer, le fils d’Alain Delon, a été arrêté par la police dans la nuit de dimanche 8 au lundi 9 janvier pour conduite en état d’ivresse.

«Il a (…) renversé son scooter sur la chaussée à proximité de la place des Victoires, située entre les Ier et IIème arrondissements de la capitale », indique la publication.

Il a été soumis à un éthylotest, qui s’est révélé positif. Il aurait fini la nuit au poste.
Fin décembre, Alain-Fabien Delon en a pris pour son grade dans VSD, qui le supposait accro à une certaine drogue, sans toutefois livrer plus de précisions.

«On se chuchote aussi qu’il s’évaderait dans les paradis artificiels. Une situation que désapprouve évidemment Alain Delon. Pour celui qui vient de fêter ses 81 ans, c’est une situation inacceptable », indiquait le magazine VSD, avant de relayer une information révélée par le magazine suisse l’Illustré.

«L’acteur aurait même fréquemment traité son fils de « gros branl*** ».
Pour sûr, Alain Delon n’avait jamais eu le moindre « je t’aime » à son fils alors qu’il en a couvert Anouchka, rappelait par ailleurs l’hebdomadaire.

Critiqué de toutes parts pour son carac­tère ingé­rable, le fils d’Alain Delon avait publié sur les réseaux sociaux un message pour répondre à ses proches.

Dans ce court texte, le mannequin de 22 ans avait en effet pris la parole pour répondre à l’article à charge publié par «VSD ».

«De part mon nom, j’ai souvent été exposé que ce soit de gré ou non. Chacune de mes erreurs étaient les cibles de tous ceux qui n’avaient rien à dire. Tous mes exploits n’ont pu les faire oublier. Il y a peu que mon cœur s’est posé et que mon âme s’est apai­sée. Avan­cer, deve­nir ce que l’on est au fond de soir, implique de se mettre en danger, de se confier comme de se proté­ger mais il y a toujours des obstacles », a écrit Alain-Fabien Delon.
«Ceux de la vie simple­ment et ceux qui sont crées par des gens qui vous ont pous­sés à faire des erreurs ou qui les ont provoqués ou encore ceux qui étaient là pour les juger, les ampli­fier et les perpé­tuer et parfois, ces gens sont plus proches que ce que l’on croit et c’est là que l’on se sent le plus touché d’être lié à ceux qui vous réduisent. On ne regrette rien en voyant cela ou alors peut-être d’où l’ont vient », concluait-il.




Rejoignez-nous sur Facebook


LeGossip.net - 2016 - Mentions légales